SOIREE DU 20 MAI 2014

 

voilà une soirée que je ne voulais pas louper ,deux poètes pour le prix d'un (je rigole c'est gratuit) et en plus les deux sont accompagnés par des musiques originales

Catherine Serre ,avec un  de ces textes Temps haletant, présenté pour la première fois en public  ,accompagné d’une musique originale de Philippe Berger,

puis la lecture de ses poèmes par Alain Bernard accompagnée à la harpe par Daniel Cortot.

19h45 le parking est plein ,je me pose ou l'interdit me pousse ,vite direction le caveau , à ma gauche la bouffe  , à ma droite ,le monde ,on se prépare une super soirée

bisous bisous à ceux que je connais ,sourire à ceux qui croient me reconnaitre

je repère une place là au premier rang ,plein centre une petite table pour prendre des notes ,un emplacement de jury de star académie

Maryse lance la soirée par une courte présentation de nos intervenants vedettes

Catherine Serre  entre en scène

le silence attend le noir de la salle , le noir fait place à un long silence , on voit que notre artiste savoure , savoure ce moment , savoure cet instant,percutant , percuté par ce percuteur , 

on se laisse porter par les mots ,  par la musique ,  par la musique des mots , j'ai du mal à prendre des notes ,les mots me portent , les mots m’emportent ,les images , les images le bois , le feu ,l'eau ,le feu , le bois , l’accent ,

le récit est haletant ,

ah le temps ,on aimerait en prendre le contrôle ,pour répéter les passages qui nous parlent mais le temps passe le temps pousse

au chapitre X sur 10 l’accent s' arrête le temps s 'arrête  la musique s 'arrête on ose y croire déjà fini on ne peut même pas faire un rappel , le texte est dit le texte est déclamé , l'artiste est acclamée ,

merci l'artiste pour ce moment porteur de rêves merci

une petite pause , une petite prose entre poètes

gâteaux quiches cakes vin vin pétillant et une tarte aux poireaux ,ouaaaa 

bon ce n'est pas le tout mais je suis impatient de découvrir notre ami Alain Bernard ,

son complice Daniel Cortot. prend place derrière sa harpe ,

Alain de par sa carrure me fait plus penser à un rugbyman qu'à un poète

  ,mais dés les premiers mots le ton est donné ,il se parle il nous parle ,il nous interroge ,(suppose que.........et que je te demande............) quelle belle déclinaison à partir de deux images avec pour final (suppose que sur ton corps j'ai dessiné un arbre ,et que je te demande de m'y laisser nicher )

entre chaque poème Daniel nous lit quelques lignes qui servent de passerelle au poème suivant

pour moi nul besoin d'inventer , mon compte rendu est très simple ,il me suffit de reprendre quelques extraits et tout est dit ,

(le chagrin est là arrivé dans la nuit)

(un petit gout acide qui vous revient sucré)

( je suis tombé en panne de mal de tout)

( la chaleur était encore froide)

( maintenant le chemin est tracé vivement qu'une autre larme vienne tout bouleverser)

merci Monsieur le poète merci à ton complice ,

à tous les absents d'un soir ; vous auriez pu être sur la  photo au pied de la tour suisse ,vous auriez pu connaitre Antoine en allant à la part Dieu  et plein d'autres émotions éphémères que seul

le caveau des lettres nous permet de partager

merci à tous organisateurs merci aux artistes et un grand bravo  à tous les gens de Villefranche qui ont fait le déplacement pour cette super-soirée

Jean-Claude

 

 

 

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×